Forum du Quartier Ile Seguin Rives de Seine

ZAC Ile Seguin Rives de Seine - Trapèze - Boulogne-Billancourt

Bonjour / bonsoir, j'ai terminé l'inversion de l'ordre des messages dans l'ensemble des sujets du forum. Si vous avez des commentaires sur le sujet, je vous remercie de les faire sur le sujet suivant : https://rivesdeseine.forumactif.com/t1157-inversion-de-l-ordre-des-messages. Admin

Marche à pieds

Partagez
avatar
Seb

Immeuble : Trident
Messages : 245
Date d'inscription : 29/11/2015

Re: Marche à pieds

Message  Seb le Dim 24 Jan 2016 - 23:36

Bonsoir

Les gens, ni les Paul ou Henry d ailleurs:D Very Happy ne pensent que cela va résoudre les problèmes par contre les autorités en charge des ces travaux et qui portent ceux-ci communiquent bien souvent dans ce sens

Bonne soirée Sleep Sleep

Seb
avatar
Actarus

Immeuble : Rive de Parc
Messages : 10132
Date d'inscription : 07/11/2009

Re: Marche à pieds

Message  Actarus le Dim 24 Jan 2016 - 23:22

Bonsoir Seb,

Je n'avais pas compris votre message car sans citation il était difficile de comprendre sur quelle partie du message de piéton vous réagissiez.
En effet je ne pense pas que les gens pensent que les transports vont résoudre tous les problèmes. Je me demande pourquoi vous avez pu penser cela.

Actarus
avatar
Seb

Immeuble : Trident
Messages : 245
Date d'inscription : 29/11/2015

Re: Marche à pieds

Message  Seb le Dim 24 Jan 2016 - 20:55

Bonsoir Actarus,

Je ne crois pas un seul instant que vous n avez pas compris ce que je laisse entendre.

Piéton a entièrement raison lorsqu'il parle de syndrome. il y a le syndrome TGV AH cheers cheers le TGV c'est rapide mais les TGV tortillards Sleep Sleep Sleep Sleep cela existe et ceux qui sont réellement rapides, le sont au détriment des autres lignes. Il fallait vendre des rame pour amortir

Plus localement nous avons le syndrome que j'appellerais le "syndrome transport".
Il faut le grand Paris cela va tout régler, Il faut le téléphérique cela va tout régler. je sais que vous aimez la précision et que vous aurez tout loisir de me répondre que ce n'est jamais ce qui a été dit mais bon je suis certain que vous me comprenez.

Je pense vraiment que cela "cache" des intérêts autres, et je ne parle pas d intérêts répréhensibles ou mégalo (quoique pour mégalo...) Que l'on est le courage de nous dire la vérité, mais on s 'éloigne du sujet lancé par Piéton

Bonne soirée lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol! lol!
avatar
Actarus

Immeuble : Rive de Parc
Messages : 10132
Date d'inscription : 07/11/2009

Re: Marche à pieds

Message  Actarus le Dim 24 Jan 2016 - 20:16

Bonsoir Seb,

Seb a écrit:A objectif flou, merde claire !!

et c'est d 'après moi ce qui se passe sur bien des sujets et en autre les transports. Chacun y va de son objectif officieux via un officiel alors que si chacun donnait ses ambitions, ses réelles motivations en prenant en compte les objections de chacun ce serait plus claire alors certes c'est plus long a résoudre mais bien plus sain.

Je ne comprends pas votre message. Que vouliez-vous dire ?

Actarus
avatar
Seb

Immeuble : Trident
Messages : 245
Date d'inscription : 29/11/2015

Re: Marche à pieds

Message  Seb le Dim 24 Jan 2016 - 20:05

Bonsoir à tous

A objectif flou, merde claire !!

et c'est d 'après moi ce qui se passe sur bien des sujets et en autre les transports. Chacun y va de son objectif officieux via un officiel alors que si chacun donnait ses ambitions, ses réelles motivations en prenant en compte les objections de chacun ce serait plus claire alors certes c'est plus long a résoudre mais bien plus sain.

bonne soirée
avatar
pieton

Immeuble : Rive de Parc
Messages : 56
Date d'inscription : 23/01/2016

Re: Marche à pieds

Message  pieton le Dim 24 Jan 2016 - 17:23

Bonjour,

Merci Seb, Oli & Actarus pour vos messages et votre accueil.

Vos réactions me permettent de préciser certaines choses. Je me suis risqué à faire une analyse la plus froide possible en essayant dans la deuxième partie (Je contribue..) à m'en tenir à des faits. Ce n'est qu'en troisième partie (Conclusion) que j'esquisse des possibilités, compte tenu des contraintes auxquelles la région et l'Etat devront faire face.

D'UN POINT DE VUE LOCAL

J'ai délibérément pris l'exemple de Billancourt car c'est une station exemplaire : quatre escaliers répartis de part et d'autre de l'avenue du Général Leclerc côté rue de la Ferme et deux escaliers de part et d'autre de l'avenue côté Castéja. Je la prends quasiment toujours. Actarus m'objectera - à juste titre - qu'aux heures de pointe, le train est déjà saturé. C'est vrai et l'augmentation de la population résidente et professionnelle du Trapèze liée aux livraisons récentes et à venir des lots du Trapèze Est concourent à augmenter ce phénomène. L'attrait de la station Billancourt va donc s'en trouver inévitablement diminué et je suggère que plutôt que de vouloir espérer sauver une station trop proche du terminus (il s'agit de quelques centaines de mètres ; du quai de Billancourt, on aperçoit les trains stationnés à Pont de Sèvres), nous devrions consacrer nos ressources à obtenir un accès symétrique à celui de "rue de Bellevue" devant Darty, lequel serait situé devant le passage Aquitaine voire, peu ou prou, devant l'entrée secondaire de Carrefour. En plus, cet accès aurait l'avantage de servir de passage public, ce qui nous éviterait bien des tracas à traverser cette autoroute urbaine, polluante, dangereuse (les feux sont parfois grillés) et insupportable tant elle est une barrière dans la ville.

La suppression intempestive de l'accès au M9 et à la gare routière devant CityLights rend cette situation épouvantable et suscite des prises de risque considérables de la part de ceux qui ne comprenant pas devoir traverser 3 fois et parcourir 400 mètres pour rejoindre la gare routière qui se trouve à 50 m d'eux, et coupent la départementale au péril de leur vie. La réouverture de cet accès a été différé à plusieurs reprises, sans information précise sur l'objet de cette indisponibilité.

@Seb : Cette citation est un classique des statisticiens et j'ai eu la chance d'en connaître deux très brillants qui aimaient la citer, mais surtout qui m'ont appris toute l'humanité qui se cachait derrière des données froides et les fausses interprétations (ou manipulations) auxquelles elles pouvaient conduire. L'un n'est plus, il s'agissait de Jean-Louis Rigal, Normalien d'Ulm, prof à Dauphine, puis de Cohen-Solal dont j'ai oublié le prénom et qui enseignait tant à Dauphine qu'à l'X. Je dois beaucoup aux deux et à quelques autres.  Smile

@Oli : L'augmentation du flux de la station Pont de Sèvres va "tuer" la station Billancourt pour ceux qui veulent voyager assis. Comme je le suggère plus haut, réfléchissons plutôt à mieux accéder à Pont de Sèvres. Pour quelques centaines de mètres, le jeu en vaut la chandelle et gagner un arrêt représente une économie importante sur un temps de parcours. En l'occurrence, le train à peine parti du terminus n'a pas le temps d'atteindre sa pleine vitesse qu'il doit ralentir pour Billancourt. Puis, en gare, il y a les flux de voyageurs, la fermeture des portes et de nouveau une accélération qui doit s'interrompre aussitôt Marcel-Sembat en vue. Pour les stats RATP en Open Data, http://data.ratp.fr/ mais je vois qu'Actarus en a parlé. Pour Iéna, je ne sais pas si c'est faisable car la déclivité avec le Trocadéro est assez forte. Mais pourquoi pas car il y a toujours Alma pas loin ! Smile

@Actarus : Je vois bien tes stats sur Billancourt mais elles ne contredisent pas mes analyses dans la mesure où nous sommes dans la proximité. Rendons le pôle Pont de Sèvres attractif : accessible facilement, forte intermodalité (M9, Bus, GPE) et les 2 mn que nous dépenserons à rejoindre la station seront regagnées par des trajets plus fluides comportant moins d'arrêts. Savez-vous quelle est la vitesse max des MF67 (ancien matériel encore présent sur la ligne) ? 80 km/h. Et celui des MF01 (nouvelles rames) ? 70 km/h. Avez-vous noté une différence ? Moi, oui. Les nouveaux ont une meilleure accélération, ce qui compte avant tout, car la vitesse moyenne d'un métro dépasse rarement 24 km/h. On parle bien de moyenne.

Je ne cherche pas du tout à m'appuyer sur les stats de fréquentation pour mon raisonnement. Cf. plus haut ce que mes profs de stats m'ont appris. Je regarde ce qu'on fait nos aïeuls (je dis bien aïeuls et non aïeux qui veut dire autre chose) dans leur stratégie de fermeture des stations en temps de guerre. On prend en compte : les correspondances, les distances inter-stations et l'accessibilité (des lieux en forte pente comme Belleville). Contre-exemple sur les stats : j'ai lu et je ne me souviens plus où qu'avant sa fermeture, la station St-Martin (8, 9) était une des plus fréquentées de Paris. La raison en est simple : elle faisait gagner une station à celles et ceux qui se rendaient gare de l'Est très facilement accessible à pied. Plutôt que de se taper Strasbourg-St-Denis en correspondance puis la ligne 4 et les corridors pour atteindre la gare de l'Est. St-Martin est toujours fermée et les horloges indiquent toujours l'heure.

Sacrifier quelques stations peu utiles en échange d'une meilleure accessibilité des autres me paraît un bon compromis.

D'UN POINT DE VUE REGIONAL

Il me semble qu'une réflexion s'impose. Nous atteignons en region parisienne avec nos transports, le même syndrome que la France avec le TGV. Il n'est un secret pour personne que la construction, l'exploitation et la maintenance des TGV et des LGV (lignes) coûtent cher à la SNCF qui y consacre une large part de son budget. Oui, mais au profit de qui ? Des habitants des villes TGV. Et au détriment de qui ? Des habitants reliés par des lignes dites anciennes, et pire par ceux des petites lignes qui peinent tellement à être entretenues qu'elles sont désormais classées à 70 km/h maxi, voire 50 km/h maxi tant l"opérateur n'a plus les moyens d'en assurer la maintenance normale. La sûreté impose donc d'abaisser la vitesse, ce qui ramène certaines de nos campagnes à l'aube du XXe siècle. Est-ce cela que nous voulons pour nous plus tard ?

Merci beaucoup de vos contributions et remarques qui enrichissent le débat et me conduisent à préciser ma pensée.

avatar
Actarus

Immeuble : Rive de Parc
Messages : 10132
Date d'inscription : 07/11/2009

Re: Marche à pieds

Message  Actarus le Dim 24 Jan 2016 - 15:14

Bonjour pieton,

pieton a écrit:Je suis attentif depuis quelque temps aux discussions de ce forum et suis impressionné de la qualité des informations qui y sont partagées, sans que j'aie toutefois songé y participer plus avant, ayant souvent davantage des avis que des infos à proposer.

Actarus m'a convaincu du contraire, donc je me jette à l'eau.  Smile

Bienvenu sur le forum et merci de ta première contribution de qualité (je ne doute pas qu'il y en aura d'autres !).

pieton a écrit:Dans les deux cas, en auto ou en transports en commun, j'ai toujours marché, par nécessité et par plaisir, sur de longues distances, en forêt comme en milieu urbain. Il y a une infinité de quartiers de Paris à parcourir à pied - seul moyen de découvrir ce qu'on ne voit pas en auto ou en bus - ou de chemins agréables pour traverser la capitale, sans parler des multiples forêts qui nous entourent.

Je confirme pour avoir marché avec piéton une bonne trentaine de kilomètres jusqu'à Versailles. Je suis également un grand marcheur dans Paris et proche banlieue parisienne, allant de 6 à 26 km et de 7,5 à 9 km/h.

pieton a écrit:Des rumeurs prêtent à la RATP de vouloir rationaliser son réseau en fermant certaines stations afin d'augmenter la rapidité de certaines lignes. Ainsi, Billancourt* se justifiait quand plusieurs milliers d'ouvriers de Renault l'empruntaient, de même Exelmans quand il y avait la correspondance avec la Petite Ceinture. Sur la M10, Eglise d'Auteuil et Chardon Lagache ont aussi un trafic pathétique.

Eglise d'Auteuil est la station la moins fréquentée du réseau de métro et Chardon Lagache 358e. Rationaliser pour des questions à la fois de coûts et de rapidité n'est pas choquant à mon avis. Mais pour cela il faut viser les stations les moins fréquentées, ce qui n'est pas le cas des stations Pont de Sèvres et Billancourt.

pieton a écrit:Ce que l'on constate sur M9 car si certaines stations sont distantes de 1 000 m (Alma-FDR, La Muette-Rue de la Pompe)

Je n'ai pas mesuré les distances exactes mais je dirai plutôt 800-850 m (on va encore me dire que je chipote Wink) :





pieton a écrit:d'autres font moins de 400 m (Exelmans-M-Ange Molitor 340 m, Jasmin-Ranelagh 325 m, FDR-St Phil du Roule 360 m...) avec des accès parfois plus proches encore (100 m entre St-Martin et Strasbourg-St Denis). Sans parler de Grands Boulevards, Charonne et Buzenval qui ajoutés à Billancourt*, Exelmans, Ranelagh, St Philippe du Roule : soient 7 stations supprimées qui feraient gagner beaucoup de temps aux usagers de la ligne, réduirait les frais d'entretien et de sûreté de ces stations afin de redéployer les moyens vers les nouvelles lignes.

Le classement des stations citées :
Grands Boulevards 44e
Charonne 145e
Saint Philippe du Roule 232e
Ranelagh 268e
Exelmans 294e -> sert surtour pour les matchs du Parc des princes
Buzenval 304e

Actarus
avatar
Actarus

Immeuble : Rive de Parc
Messages : 10132
Date d'inscription : 07/11/2009

Re: Marche à pieds

Message  Actarus le Dim 24 Jan 2016 - 14:25

Bonjour oli,

oli a écrit:Peut on voir les chiffres par station et chronologiquement quelquepart ? Ou en est l'open data avec la ratp au fait ? :-)
- effectivement, aucune chance d'un soutien quelconque de ma part sans un acces sud a La statin pont de sevres (maudit est ce passage pietons !).
- surtout aucun soutien de ma part si la perte de "ma" station, l'augmentation du temps d'acces a pieds a "l'autre" station de pont de sevres et du lineaire ferre a voyager ne sont pas largement compenses par des suppressions de station intra muros et gains de temps associes. Or je reste un peu sur ma faim. Ne pourrait t on pas supprimer iena aussi ? D'autres "cibles" intéressantes ? :-)

L'opendata fonctionne avec de nombreux indicateurs. La station Pont de Sèvres est 114e en traffic entrant et Billancourt 225e sur 369 stations :
http://data.ratp.fr/explore/dataset/trafic-annuel-entrant-par-station-du-reseau-ferre-2014/table/?sort=trafic

Iena est 267ème. Plusieurs touristes descendent à cette station au lieu de Trocadéro (j'avoue ne pas bien comprendre pourquoi).

Actarus

oli

Immeuble : Hors trapèze
Messages : 126
Date d'inscription : 26/07/2011

Re: Marche à pieds

Message  oli le Dim 24 Jan 2016 - 13:44

Bonjour pieton et merci pour ces infos /avis tres interessants.
personnellement j'utilise la station billancourt, bcp plus commode pour moi que pont de sevres, et si c'etait une affaire de referendum il faudrait m'en dire encore un peu plus pour arracher mon attachement a "ma" station :
- j'ai l'impressin que le volume voyageurs a billancourt n'est pas faible, et en augmentation forte avec les installations sur le quartier rives de seine. Peut on voir les chiffres par station et chronologiquement quelquepart ? Ou en est l'open data avec la ratp au fait ? :-)
- effectivement, aucune chance d'un soutien quelconque de ma part sans un acces sud a La statin pont de sevres (maudit est ce passage pietons !).
- surtout aucun soutien de ma part si la perte de "ma" station, l'augmentation du temps d'acces a pieds a "l'autre" station de pont de sevres et du lineaire ferre a voyager ne sont pas largement compenses par des suppressions de station intra muros et gains de temps associes. Or je reste un peu sur ma faim. Ne pourrait t on pas supprimer iena aussi ? D'autres "cibles" intéressantes ? :-)

Cordialement
Oli
avatar
Seb

Immeuble : Trident
Messages : 245
Date d'inscription : 29/11/2015

Re: Marche à pieds

Message  Seb le Dim 24 Jan 2016 - 7:53

Bonjour Pieton

Bienvenu (e) sur le forum

L'avis de chacun (e) est important c'est comme cela que l'on progresse.

En tout Merci pour la citation du prof de stats je vais la stockée dans un petit coin de ma tête

Bonne journée
avatar
pieton

Immeuble : Rive de Parc
Messages : 56
Date d'inscription : 23/01/2016

La densité de l'offre de transports

Message  pieton le Dim 24 Jan 2016 - 1:58

Actarus a écrit:Bonsoir,

La marche à pied, nouvel enjeu des transports urbains : "Les opérateurs veulent mieux valoriser le mode piéton dans leur offre. L’objectif est notamment d’augmenter la distance entre deux arrêts de bus."
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203206597965-la-marche-a-pied-nouvel-enjeu-des-transports-urbains-639647.php

Actarus

Bonjour,

1. JE ME PRESENTE

Je suis attentif depuis quelque temps aux discussions de ce forum et suis impressionné de la qualité des informations qui y sont partagées, sans que j'aie toutefois songé y participer plus avant, ayant souvent davantage des avis que des infos à proposer.

Actarus m'a convaincu du contraire, donc je me jette à l'eau.  Smile

J'ai, pour l'essentiel, toujours vécu en Île de France. J'ai parcouru longtemps beaucoup de kilomètres en voiture avant de découvrir, en déménageant à Paris, que cela ne me servait plus à rien. J'ai donc converti, dès que j'ai pu, ma voiture en citrouille, appelée à l'époque carte Orange (Pass Navigo pour les plus jeunes d'entre nous), réservant la voiture à des déplacements spécifiques : weekends, vacances... en mode location, ce qui est en fin d'année assez profitable sur le compte en banque.

Dans les deux cas, en auto ou en transports en commun, j'ai toujours marché, par nécessité et par plaisir, sur de longues distances, en forêt comme en milieu urbain. Il y a une infinité de quartiers de Paris à parcourir à pied - seul moyen de découvrir ce qu'on ne voit pas en auto ou en bus - ou de chemins agréables pour traverser la capitale, sans parler des multiples forêts qui nous entourent.

Mon nom de "Piéton" s'imposait donc. D'autant plus que, la première déception que j'ai eue en m'installant à Boulogne-Billancourt a été pour la pauvre place laissée au piéton dans cette commune où la voiture est reine. Et plus encore. Elle dicte tout, parfois au détriment du reste.

Ayant été un automobiliste aux longs cours durant de longues années, puis un usager des transports en commun convaincu et assidu par la suite, je serai heureux de partager les informations que j'ai pu estimer intéressantes et, le cas échéant, à y joindre mon grain de sel.

2. JE CONTRIBUE AU SUJET

J'attaque d'emblée sur un sujet de fond : la densité de l'offre de transports abordée, sans le dire, par l'article cité par Actarus.

La surface couverte par l'offre de transports urbains ne cesse d'augmenter. 1900 : Paris intra-muros ; 1934 : la ligne 9 sort de Paris pour atteindre le Pont de Sèvres et... Renault ; 1969 : mise en service du premier tronçon du RER, premier train à gabarit standard (le gabarit du métro de 2,40 m est plus restreint que celui de la SNCF https://fr.wikipedia.org/wiki/Gabarit_ferroviaire ) à traverser Paris de banlieue à banlieue ; 1992 : renaissance du Tram avec la ligne T1 à St-Denis (les derniers tramways avaient été remplacés par des bus dans la fin des années 30') ; 1998 : ouverture de Météor (ligne 14), métro automatisé. Aujourd'hui, que de chemin parcouru et d'équipements construits : prolongations de lignes de métro, création de nouvelles lignes de RER et de trams, repoussant toujours plus loin les limites de la "banlieue". Et puis, dernièrement, le projet Grand Paris Express qui doit, dans d'immenses et savantes boucles, connecter, de banlieue à banlieue sans passer par Paris, les usagers gagnant ainsi un précieux temps et en soulageant les infrastructures existantes proches de la saturation.

En même temps, le réseau actuel vieillit. Il s'appuie sur des infrastructures parfois très anciennes (la ligne Paris-Le Pecq / St Germain a été inaugurée en 1832 et c'est aujourd'hui un tronçon majeur du RER A) et même si les rails ont été remplacés depuis, la signalisation et l'alimentation modernisés, le profil des lignes et leurs ouvrages d'art nous contraignent parfois fortement. L'usure est un traitre ennemi nous rappelle le terrible déraillement en gare de Brétigny sur Orge, dû à la fixation déficiente d'un appareil de voie (aiguille et tout le saint-frusquin qui assure la guidage des roues). Cette maintenance, pas toujours aussi bien assurée qu'il eut fallu, tantôt pour de tristes contraintes budgétaires, voire des méconnaissances insoupçonnables (une bulle d'air dans un rail qui casse dans certains cas) ou parfois la négligence humaine, est primordiale pour la sûreté des passagers et des installations. Elle a un coût, de plus en plus élevé au fur et à mesure du temps.

Une forte demande de nouvelles dessertes montre le bout de son nez à chaque élection. C'est logique, humain, légitime et, sans doute, de bonne guerre. Sauf que l'établissement public ou syndicat public (en l'occurrence, le STIF (région ÎdF) doit partager le pouvoir avec les opérateurs que sont la SNCF, la RATP, les transporteurs routiers, etc.), doit se mettre d'accord avec les décideurs politiques locaux intéressés, trouver les financements de construction, d'exploitation et de maintenance adéquats. Les budgets n'étant pas extensibles à l'infini, des décisions sont prises dans un esprit d'intérêt public, il va de soi, mais il arrive que certains choix dépassent les capacités de financement des constructions et surtout de leur maintenance !

La situation actuelle de la région Île de France avec des projets si ambitieux que l'achèvement en cours des prolongations de lignes de métro et de tram actuelles, la réalisation du Grand Paris Express, le renouvellement du matériel annoncé, la modernisation de l'infrastructure viellissante de certaines lignes... donne le tournis et laisse penser que - compte tenu des difficultés budgétaires dans le contexte de crise chronique actuelle - nous ne pourrons jamais financer le projets et les réseaux existants sans casser des oeufs.

Des rumeurs prêtent à la RATP de vouloir rationaliser son réseau en fermant certaines stations afin d'augmenter la rapidité de certaines lignes. Ainsi, Billancourt* se justifiait quand plusieurs milliers d'ouvriers de Renault l'empruntaient, de même Exelmans quand il y avait la correspondance avec la Petite Ceinture. Sur la M10, Eglise d'Auteuil et Chardon Lagache ont aussi un trafic pathétique. Si Renault a vu un intérêt à la création de la station Billancourt* pour desservir son usine, place Jules-Guesde et alentour, ainsi que l'hôpital Ambroise-Paré qui était situé dans un quadrilatère rue Castéja - rue du Vieux-Pont de Sèvres à l'époque, cette position ne se justifie plus. Son trafic non plus. Il en est ainsi de bon nombre de stations du métro parisien qui est le plus dense du monde avec une distance inter-stations de 550 m en moyenne, là où d'autres métropoles mondiales affichent des distances entre 800 m et 1000 m. Ce qui est le standard de la ligne M14. C'est un débat très ancien à la Régie (RATP) et à l'autorité de tutelle (avant le STIF, il y a eu l'Etat qui chapeautait les transports parisiens). La question s'est d'abord posée lors des deux guerres mondiales, surtout la seconde quand le réseau était largement développé. Ainsi, on ferma quand c'était possible plus d'une station sur deux, sauf les correspondances et les stations trop éloignées. C'était un moyen d'abaisser les coûts de maintenance et surtout de pallier le manque de personnel mobilisé au front, puis prisonnier de guerre. A la libération, elles rouvrirent peu à peu. Certaines restèrent fermées ; de mémoire : Croix-Rouge (10), Champ de Mars ( 8 ), Arsenal (5), St-Martin (8 et 9)...  Cluny (10) resta très longtemps désaffectée et ne fut réveillée que dans les années 80 pour établir une correspondance entre les RER B & C St-Michel et la M10. C'était un moyen de rationalisation doux. Il est plus facile de ne pas rouvrir que de fermer, car si dans toute niche fiscale il y a un chien, près de chaque station de métro habite une personne influente, laquelle d'ailleurs ne prend jamais le métro.  Smile

EN CONCLUSION

La distance moyenne inter-stations sur le réseau est de 550 m (465 m pour M4, 1 km pour M14, 530 m pour M9) https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tro_de_Paris#Longueur_et_quadrillage  La moyenne constatée dans les grandes villes tourne autour de 800 à 1 000 m. Et comme disait mon prof de stats préféré, avec la tête dans le four et les pieds dans le congélateur, vous êtes en moyenne à la bonne température. Ce que l'on constate sur M9 car si certaines stations sont distantes de 1 000 m (Alma-FDR, La Muette-Rue de la Pompe), d'autres font moins de 400 m (Exelmans-M-Ange Molitor 340 m, Jasmin-Ranelagh 325 m, FDR-St Phil du Roule 360 m...) avec des accès parfois plus proches encore (100 m entre St-Martin et Strasbourg-St Denis). Sans parler de Grands Boulevards, Charonne et Buzenval qui ajoutés à Billancourt*, Exelmans, Ranelagh, St Philippe du Roule : soient 7 stations supprimées qui feraient gagner beaucoup de temps aux usagers de la ligne, réduirait les frais d'entretien et de sûreté de ces stations afin de redéployer les moyens vers les nouvelles lignes. Car nous avons de plus en plus de trafic, de moins en moins de personnel et de moins en moins d'argent. La décision est politique. La question n'est pas de savoir si cela se fera mais quand ? Qui aura le courage de prendre ces décisions ?

Cordialement,

---
* : Mais si cela vous traversait l'esprit une seconde de fermer la station Billancourt, qui a l'avantage d'offrir une vraie sortie côté Sud, personnes politiques de tout bord qui nous lisez, sachez qu'il nous faut un accès direct depuis le trottoir Sud de Carrefour Market car sinon ce serait vous qui ne seriez plus (e)lu.


Dernière édition par pieton le Dim 24 Jan 2016 - 10:08, édité 1 fois (Raison : typo)
avatar
Actarus

Immeuble : Rive de Parc
Messages : 10132
Date d'inscription : 07/11/2009

Re: Marche à pieds

Message  Actarus le Sam 16 Jan 2016 - 21:49

Bonsoir spacewolf1,

Je ne le crois pas Smile. La question des transports en commun nécessite de longs efforts et échanges avec le Stif. Espérons que le développement du quartier et de l'île Seguin poussera le Stif à plus / mieux travailler avec l'aménageur (SAEM / SPL).

Actarus
avatar
spacewolf1

Immeuble : Alliage City
Messages : 225
Date d'inscription : 30/08/2010

Re: Marche à pieds

Message  spacewolf1 le Lun 30 Déc 2013 - 11:01

C'est pour ça qu'on est dénigré niveau transport en commun ??? Shocked 
avatar
Actarus

Immeuble : Rive de Parc
Messages : 10132
Date d'inscription : 07/11/2009

Marche à pieds

Message  Actarus le Sam 28 Déc 2013 - 21:49

Bonsoir,

La marche à pied, nouvel enjeu des transports urbains : "Les opérateurs veulent mieux valoriser le mode piéton dans leur offre. L’objectif est notamment d’augmenter la distance entre deux arrêts de bus."
http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/auto-transport/actu/0203206597965-la-marche-a-pied-nouvel-enjeu-des-transports-urbains-639647.php

Actarus

    La date/heure actuelle est Mar 19 Sep 2017 - 15:42